soleil artificiel chine

Une énorme éruption solaire vers la Terre, quels sont les risques ?

Le soleil est l’un des objets les plus scrutés et étendus dans le voisinage de la Terre. Et pour cause : l’astre peut causer de gros dommages lorsqu’une éruption solaire – autrement dit une éjection massive de particules chargées à très grande vitesse – atteint les infrastructures sur Terre. Notre planète est protégée contre l’essentiel des effets nocifs pour la santé de ces éjections de particules. La Terre peut compter sur un puissant champ magnétique qui nous protège, presque à la manière d’un bouclier, contre ces humeurs célestes.

Mais il arrive que certaines éruptions soient si puissantes que l’interaction avec le champ magnétique terrestre puisse causer la destruction d’infrastructures électroniques. Ce type d’éruptions survient périodiquement, mais pour que ses effets soient réellement destructeurs, il faut que l’éjection de matière se fasse dans une direction précise, telle que les particules capables croiser l’orbite terrestre et frapper de plein fouet la Terre. La dernière fois qu’un tel type d’éruption a été annulé, c’était entre les 1 et 2 septembre 1859. A l’époque, les infrastructures de communication et de transport d’énergie étaient beaucoup moins développées.

Les éruptions solaires peuvent dans certains cas détruire des infrastructures essentielles sur Terre

Ou, lorsque les particules ont atteint la magnétosphère, de vastes zones se sont retrouvées sans électricité, avec dans certains cas des destructions d’installations et de lignes. Des portions de réseaux de télégraphes en Europe et Amérique du Nord ont également été endommagées, avec quelques cas de départs de feu. D’autres stations parvenaient pendant la tempête à transmettre des messages même une fois l’alimentation du système coupé, grâce aux courants induits par la tempête géomagnétique.

En 2022, les infrastructures exposées au risque géomagnétique sont beaucoup plus nombreuses. De même que notre dépendance à ces dernières. Il y a bien sûr la question du réseau électrique, avec de nombreuses lignes aériennes, stations de transformateurs et autres installations qui ne sont pas protégées contre ces phénomènes extrêmes. Mais aussi l’infrastructure nécessaire au fonctionnement de l’internet mondial. Sans parler des satellites, qui peuvent encore plus être facilement endommagés voire détruits par l’arrivée de particules chargées en provenance du soleil que les installations sur Terre.

Les risques principaux d’une éruption solaire sont donc de nombreuses coupures de courant partout dans le monde, mais surtout dans les hautes latitudes (Europe du Nord, Russie, Chine, Japon, Amérique du Nord, en Amérique du Sud, une partie du continent africain, Australie…), en plus de la destruction probable d’infrastructures de communication essentielles. Une tempête solaire peut également provoquer des destructions d’appareils électroniques du quotidien dans les zones les plus exposées.

Ou, depuis plusieurs semaines, les astronomes du monde entier observent une tâche solaire, baptisée AR3038. Ces tâches sombres à la surface de notre étoile trahissent des zones de haute activité qui peuvent donner naissance à une éruption. Il y a encore quelques jours, les observateurs pensaient que cette tâche, alignée vers la Terre, finirait par disparaître. Mais au lieu de cela, la tâche a vu sa taille multipliée par trois, avant qu’une énorme éruption soit produite.

Lire aussi – Une éruption solaire connuee en vidéo, un phénomène rare [Vidéo]

Celle-ci se dirige en direction de la Terre, mais il est difficile de dire exactement si ces particules chargées croiseront effectivement notre planète. L’observatoire de la Nasa, qui prédit normalement la dangerosité de ces phénomènes, a été victime d’une coupure de courant à un moment critique des observations, si bien qu’il n’est pas possible de calculer la trajectoire exacte de cette éjection . Néanmoins on devrait rapidement en avoir le coeur net. D’après les approximations dont on dispose, cette éruption devrait hypothétiquement atteindre la Terre dans la journée du jeudi 29 juin 2022, c’est à dire aujourd’hui.

Leave a Comment

Your email address will not be published.