Test de OlliOlli World : VOID Riders par jeuxvideo.com

Test de OlliOlli World : VOID Riders par jeuxvideo.com

Avec son univers loufoque et coloré, on savait déjà qu’OlliOlli World était sur une autre planète. Mais avec le DLC Void Riders, c’est direction la stratosphère ! Des extraterrestres débarquent à Radlandia avec la ferme intention de trouver de précieux spécimens. Mais bien sûr, comme ça ne tourne pas rond dans votre tête – c’est ça d’être un skateur – vous allez leur prêter main forte. L’occasion de relever de nouveaux défis dans des zones inédites. Allez hop, l’heure du verdict.

  • Test réalisé sur PS5. OlliOlli World Void Riders est disponible sur PC, Xbox, PlayStation et Switch.

Arrivé à toute vitesse en début d’année, OlliOlli World a marqué un aboutissement pour la série éponyme et son studio Roll 7. Un jeu de skate à défilement horizontal rapide comme l’éclair qui affirmait une fois pour toutes son amour de la plateforme, mettant au passage de côté l’exigence qui avait pourtant fait sa force par le passé. Sur ce troisième épisode, OlliOlli a donc pris un virage vraiment grand public : gameplay plus accessible, univers plus identifiable / coloré, mode en ligne amélioré, plein d’éléments pour personnaliser l’avatar. Mais l’équipe en profite aussi pour ajouter un paquet de nouveautés, notamment des routes secondaires ainsi que des tremplins pour rouler dans l’autre sens, de la droite vers la gauche. Le DLC Void Riders a donc la lourde tâche d’étendre le champ des possibles de ce côté-là.

Void Riders, c’est par où ?

Pour profiter du DLC Void Riders dans OlliOlli World, il faut aller dans la zone “Burntock” – la troisième du jeu – et avoir terminé la mission “Route 666”. À partir de là, un OVNI s’écrasera dans le désert juste à côté. Ce sera le point de départ de votre nouvelle aventure de skateur.

Sur une autre planète

On commence donc par le plus important, les nouveautés de gameplay. Ou plutôt la nouveauté ! Dans Void Riders, OlliOlli accueille les « Rayons Tracteurs », faisceaux d’énergie qui permettent à votre skateur de prendre de la hauteur. Pour activer leur pouvoir précieux, il faut impérativement réaliser un Grab quand vous croisez leur lumière (les mystères de la technologie). Le héros alors va gagner en altitude sans perdre en combo / vitesse. Autrement dit, il est tout à fait possible d’enchaîner des rotations lunaires avec cette mécanique. Un très bon point. Surtout que le Grab dépend du stick droit alors que 90% des tricks sont attachés à celui de gauche. Concrètement, le tout donne lieu à des interactions intéressantes grâce à un gameplay de base toujours excellent.

Et d’ailleurs, c’est Rayons Tracteurs ne sort pas de nulle part. Car oui, dans Void Riders, les extraterrestres ont envahi les terres de Radlandia en quête d’experts du skate. Lors des niveaux, il n’est donc pas rare de les voir aspirer tout un tas d’objets, vous forçant à vous frayer une route alors que les débris flottent dans les airs. Un détail bienvenu qui ne bouleverse clairement pas la formule mais qui apporte un vent de fraîcheur appréciable. Certains niveaux de Void Riders sont ainsi franchement réussis, en particulier les zones finales qui plantent leur décor sur la planète des extraterrestres. Nous ne vous dirons pas plus, mais nous avons bien ajouté à la direction artistique du lieu (coucou les fans de Morbius) avec en prime quelques bonnes idées de design. Même choisi pour les nouveaux personnages, qui sont toujours aussi originaux, rigolos, colorés.

OlliOlli World Void Riders – Session au milieu des OVNIs (Gameplay)

De l’apesanteur au crash

Tant qu’on parle de niveaux, sachez que Void Riders embarque 18 niveaux dont 4 “boss”, à l’étape de ce que propose l’aventure principale. Comme d’habitude, les standards de parcours sont validés dès que vous franchissez la ligne d’arrivée, avec des challenges à réaliser en route pour gagner de quoi personnaliser votre avatar (70 objets inédits sont de la partie). Des parcours qui ne sont pas tous obligatoires pour progresser dans l’histoire, à nouveau comme OlliOlli World de base. Mais ce n’est pas le cas des boss, qui vous mettront face à quatre défis rendus assez difficiles par l’absence de checkpoint. Alors oui, une mise à l’épreuve ne fait jamais de mal, mais à deux reprises – une course contre un alien et le grand final – le plaisir de jeu a laissé place à de la frustration à cause d’un level design bien trop exigeant. Il faut s’accrocher malgré tout : ces niveaux sont obligatoires.

L’un dans l’autre, ces mauvais moments gâchent un peu la fête. Car même si c’est un véritable plaisir de retrouver OlliOlli World, dont les sensations et la vitesse sont toujours aussi grisantes, on n’aurait pas dit non à plus de contenu. Surtout que les niveaux du Void n’ont pas été intégrés au Portail du Gnarvana, système qui a généré des parcours sur commande, et que l’aventure se boucle en environ 2h en ligne droite (le double pour un 100%). Pour être rassasié, il faudra attendre le deuxième ajout d’OlliOlli World qui n’a pour l’instant pas de date de sortie. Mais pour patienter, ne gâchons pas notre plaisir. Void Riders est un DLC plus qu’appréciable. À vos marques ? Prêts ? Skatez !

OlliOlli World Void Riders : Un DLC cosmique pour le jeu de skate ?OlliOlli World Void Riders : Un DLC cosmique pour le jeu de skate ?

Conclusion

Points forts

  • Gameplay toujours aussi solide
  • Rayon tracteur, une bonne idée
  • Quelques très bons niveaux
  • Un univers toujours à part

Points faibles

  • Parfois vraiment frustrant
  • Un manque de contenu

Malgré deux niveaux obligatoires à la difficulté un peu trop corsée et un léger manque de contenu, Void Riders marque un ajout solide dans l’univers coloré et toujours aussi déjanté d’OlliOlli World. C’est simple, le gameplay tient toujours autant la route et les nouveautés qui viennent l’embellir font bien plaisir à voir. Fans du jeu de base, vous pouvez y aller !

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !

Leave a Comment

Your email address will not be published.