à bord de la féline électrique qui veut croquer la Fiat 500

à bord de la féline électrique qui veut croquer la Fiat 500

À l’occasion du salon EVS35 d’Oslo dédié aux voitures électriques, nous avons pu faire connaissance avec la Ora Funky Cat venue de Chine. Nous sommes montés à bord de cette future concurrente des Fiat 500 et Volkswagen ID.3 et nous en sommes ressortis très enthousiastes ! Arrivée prévue en France dans les mois à venir.

Certaines voitures sont mythiques et ont marqué des générations entières. C’est le cas de la Coccinelle de Volkswagen, mais aussi de la Fiat 500 ou encore de la Mini Cooper. Et justement, la Ora Funky Cat s’inspire, entre autre, de ces trois modèles, pour proposer une voiture électrique abordable et compacte mais très complète et très séduisante. En mai 2022, la marque chinoise Ora du groupe GWM a annoncé l’arrivée de son modèle Funky Cat au Royaume-Uni pour l’automne 2022.

La voiture sera également disponible dans les autres pays d’Europe, et notamment en France comme ont pu nous le confirmer la marque présente sur le salon EVS35 d’Oslo, mais à une date non communiquée pour le moment. Toujours est-il que notre rencontre avec le Funky Cat était riche en enseignements et découvertes. La marque chinoise présentait trois Funky Cat de coloris et finitions différentes sur son stand. On avait ainsi le droit à la finition classique, mais aussi à la finition GT, pour les amoureux de sportivitémême si les différences entre les deux sont uniquement cosmétiques.

Design extérieur : une petite compacte

Dans tous les cas, nous sommes face à une voiture à mi-chemin entre la compacte et la citadine même si les dimensions externes (4 235 x 1 825 x 1 603 mm) la rapprochent plus d’une Volkswagen ID.3 que d’une Fiat 500. Mais il est vrai que son allure un brin néo-rétro avec des éléments visuels empruntés un peu partout à la concurrence lui donne plus une allure de citadine que de compact. Ses phares ronds à l’avant qui font penser à un mix entre une Mini et une Porsche dénotent ainsi totalement de son hayon arrière sur laquelle une très longue LED fait office de phares arrière.

Sur la version GT, on trouve des diffuseurs sous les pare-chocs avant et arrière ainsi qu’un becquet au-dessus du hayon qui vient ajouter un tempérament sportif à l’auto. La finition sport ajoute également des passages de roue en plastique qui renforcent la silhouette de la voiture. Sur l’impression d’être face à une voiture de sport, même si l’intérieur trahit le caractère beaucoup plus typé confort de la Funky Cat.

Un intérieur tout en couleur

À l’intérieur, justement, la marque chinoise a voulu se la jouer haut de gamme. Si vous trouvez l’intérieur d’une Fiat 500 un peu trop « plastique », vous serez ravis par l’intérieur proposé par Ora. Les sièges en similicuir dont le matériau se retrouve un peu partout dans l’habitacle (seuils de porte, planche de bord, inhibés, etc.) donne un cachet à la voiture avec un côté très chaleureux et très moelleux. Les coloris proposés par la marque chinoise (vert, bordeaux, gris, noir) participent au côté vintage de l’ensemble. D’autant plus que les finitions sont soignées et l’utilisation des matériaux de bonne facture de la Funky Cat d’Ora une voiture sérieuse.

Ce qui saisit en premier lieu lorsqu’on prend la place du conducteur, c’est la place aux jambes et en largeur. Nous n’avons pas l’impression d’être dans une voiture compacte et la console centrale ne gêne absolument pas le genou droit. On se sent à l’aise, mais avec la sensation d’avoir entre les mains une citadine plutôt qu’une routière, du fait du manque d’élément de confort puisque la console centrale est assez petite et basse. C’est d’ailleurs sur cette console centrale qu’on va trouver la molette permettant de choisir les différents modes de conduite (marche avant, marche arrière, neutre et parking).

L’intérieur est assez ouvert : nous n’avons pas un poste de conduite fermé sur lui-même comme sur certaines voitures de la concurrence. La sensation visuelle qui s’en dégage devient ainsi très agréable. À l’arrière, on se retrouve avec trois places, dont deux vraies places. Au niveau des jambes, on a de la marge même pour les personnes de grande taille. La place du milieu sera plutôt à réserver aux trajets courts et aux personnes de petite taille. Il est possible de profiter à la place d’un immobilisé amovible qui fait office de dossier lorsqu’il est refermé.

Un tout petit coffre !

Le coffre, d’une contenance de 228 litres, propose une bonne habitabilité malgré le fait que les passages de roue grignotent un peu d’espace sur les côtés. C’est sûrement là le point le plus contraignant de la Funky Cat, puisque la Volkswagen ID.3 propose 185 litres de plus ! Le faible volume du coffre se rapproche donc un peu plus la Funky Cat d’une citadine.

Ora Chat Funky EVS-00011

Un système innovant proposé avec 2 écrans

Le petit plus de la Funky Cat, c’est son système embarqué. La partie logicielle est en effet remarquable de fluidité et le design très réussi et hyper coloré. On trouve un écran de 10,25 pouces pour le combiné d’instrumentation ainsi qu’un deuxième écran de taille similaire (et totalement tactile) pour l’info divertissement, au milieu de la planche de bord.

Le prototype dans lequel nous avons pris place ne faisait pas tourner la dernière version du système d’exploitation, mais le véhicule de production en sera bien équipé, avec une interface visuelle revue pour l’occasion. Le système d’exploitation propose des fonctions d’intelligence artificielle : une caméra nommée « Driving Monitor System » surveille en permanence le visage du conducteur et va régler certaines fonctionnalités (comme les sièges chauffants, ventilés et massant) en fonction de son état.

C’est d’ailleurs cette caméra qui permet à la Ora Funky Cat d’être prête pour la conduite autonome de niveau 3. On ne sait pas encore si la voiture sera autorisée à utiliser ces fonctionnalités (Mercedes autorise la conduite autonome de niveau 3 uniquement sur les autoroutes allemandes avec sa EQS), mais les clients auront au moins le droit à la conduite autonome de niveau 2grâce au régulateur adaptatif Couplé à l’aide au maintien dans la voie.

Disponible en Europe dès 2022

Du point de vue technique, la Ora Funky Cat propose une batterie de 48 kWh pour une autonomie annoncée de 193 miles WLTP (soit 310 km). L’efficience n’est donc pas son fort, puisqu’une Renault Zoé avec sa batterie de 50 kWh promet une autonomie de 390 km. En termes de performances, la marque indique un 0 à 100 en 8,3 secondes grâce à un moteur de 171 chevaux monté sur l’essieu avant et un couple de 250 Nm. Pour la recharge, il faut compter sur une puissance de 80 kW en DC et 11 kW en AC triphasé ou 6,6 kW en monophasé.

La grande inconnue reste le prix et la disponibilité en France. Au Royaume-Uni, la Ora Funky Cat sera disponible en fin d’année à un tarif de 30 495 livres, soit environ 36 000 euros. Il ne reste plus qu’à patienter et à espérer que cette petite compacte puisse un jour rouler sur nos routes.


Pour nous suivre, nous vous souhaitons de télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Leave a Comment

Your email address will not be published.