John Garvin (Days Gone) reprend du service avec Ashfall, un nouveau jeu post-apo - Actu

John Garvin (Days Gone) reprend du service avec Ashfall, un nouveau jeu post-apo – Actu

La dimension la plus intéressante dans l’annonce de Liithos, c’est évidemment la perspective de voir ce que peut donner l’alliance entre Michael Mumbauer et John Garvin. Le premier est l’ancien patron du département PlayStation Visual Arts, celui-là même qui avait quitté Sony avec une partie de son équipe après avoir compris que son rêve de devenir un studio à part entière n’allait pas se réaliser sous la direction de Jim Ryan et Hermen Hulst. The Last of Us Part I, vous vous souvenez ? Selon les informations de Jason Schreier, c’est l’équipe de Michael Mumbauer qui avait commencé le développement de ce remake PS5 avant que Naughty Dog s’empare entièrement du projet.

John Garvin, lui, avait admis et expliqué sa part de responsabilité dans son licenciement de Bend Studio, équipe dont il a porté les principaux jeux en tant que scénariste depuis le tout premier Siphon Filter. Son tempérament volcanique avait semblé-t-il précipité ce départ et quelque part facilité le travail de Sony qui n’a semblé-t-il jamais eu envie de valider une suite à Days Gone.

Ce n’est d’ailleurs peut-être pas un hasard si John Garvin travaille désormais sur Ashfall, un nouveau jeu d’action-aventure en monde ouvert qui vise une sortie sur consoles et PC. Le jeu se déroule dans le Nord-Ouest Pacifique (oui, comme Days Gone) mais des centaines d’années dans le futur, alors que le réchauffement climatique a ravagé la Terre dans une alternance de déluges et d’incendies. Jusqu’ici tout semble normal, mais le communiqué de Liithos intègre son jeu dans une dose de modernité à base de “Web 3.0” qui ne facilite pas la compréhension du projet.

John Garvin et Michael Mumbauer

Notre objectif est de créer une véritable expérience de monde ouvert next-gen qui s’appuie sur les nouvelles technologies pour permettre un contenu généré par l’utilisateur. Comme toujours, nous nous concentrons sur la création de personnages bien-aimés, d’histoires captivantes, d’un gameplay évolutif et d’un monde plaisant à explorer, non seulement dans les jeux, mais aussi dans d’autres médias“, assure Michael Mumbauer dans un communiqué pensé davantage pensé pour les actionnaires que pour les joueurs. “Chez Liithos, nous voulons offrir aux masses la prochaine évolution des jeux AAA de manière connectée, comme jamais auparavant“, ajoute-t-il. Pour cela, Ashfall s’appuie sur le réseau Hedera, une cryptomonnaie qui se présente comme une alternative à la technologie blockchain en moins nocif pour l’environnement.

Et c’est tant mieux étant donné qu’Ashfall amènera les joueurs à se battre pour survivre dans un monde ayant subi les effets ravageurs du réchauffement climatique. Il est présenté comme un jeu solo connecté qui évaluea vers un monde transmédia multijoueur JcJ et JcE. Selon le communiqué, l’utilisation du réseau Hedera sera en fait optionnelle et son mais sera de mettre en place une expérience basée sur la construction, la vente et l’échange.

Bien décidé à réveiller le spectre du transmédia, Ashfall a également noué des partenariats avec des créateurs, des artistes et des influenceurs du monde de la BD. Le premier contact avec l’univers du jeu se fera donc au moyen d’un comic numérique écrit par John Garvin avec une couverture de Brett Booth (DC Comics). La BD en est question est même vendue 100 dollars sous forme de NFT sur la boutique de Liithos. Réchauffement climatique ou pas, le futur fait décidément rêver.

Leave a Comment

Your email address will not be published.