Sonic Origins : Les développeurs "très mécontents" de l'état du jeu

Sonic Origins : Les développeurs “très mécontents” de l’état du jeu

Jeu d’actualités Sonic Origins : Les développeurs “très mécontents” de l’état du jeu

Un développeur de Sonic Origins signale l’insatisfaction de l’équipe de développement au sujet de la version finale du jeu.

Compilation de Sonic Origins plusieurs jeux mythiques de la franchise Sonic dans des versions remastérisées. Si les joueurs apprécient qu’on nourrisse leur fibre nostalgique, le jeu a reçu de nombreuses critiques pour divers soucis : les bugs, le nouveau moteur, le prix, et surtout le découpage de certaines parties des jeux dans des DLC. On découvre qu’il n’y a pas que les joueurs qui sont insatisfaits : les développeurs aussi

“Chacun de nous est très mécontent de l’état d’Origines”

Le studio Headcannon a travaillé sur le moteur Retro Engine (créé par Christian Whitehead et utilisé notamment sur Sonic Mania) mais également sur le remaster de Sonic 3 & Knuckles dans Sonic Origins. Un de leurs développeurs et fondateurs, Simon Thomley, vient de publier un long fil Twitter dans lequel il s’explique à quel point ils sont conscients des problèmes du titremais également qu’ils ne peuvent pas pas porter toute la responsabilité de ces soucis.

C’est frustrant. Je ne vais pas mentir et dire qu’il n’y avait pas de problèmes dans ce que nous avons donné à Sega, mais ce qui est dans Origins n’est pas non plus ce que nous avons rendu. L’intégration (du remaster de Sonic 3 à la compilation par Sega, ndlr) a introduit quelques bugs sauvages que la logique conventionnelle imputerait à notre responsabilité – beaucoup d’entre eux ne le sont pas.

En ce qui concerne Origins, nous étions des externes prévoyant un projet séparé qui a ensuite été transformé en quelque chose de complètement différent. Nous savions qu’il y aurait un manque de temps majeur et nous nous sommes fermés dans le travail pour y répondre, simplement pour que ce soit terminé et publié.

Encore une fois, je peux assumer la responsabilité de mes erreurs et de celles de mon équipe, et il y en a eu. Quelques erreurs réelles, certaines insuffisances, des travaux précipités, des choses que nous avons remarquées mais que nous n’avons pas été autorisées à corriger vers la fin. Ce n’est absolument pas parfait et une part est notre responsabilité. C’est compliqué.

Je suis extrêmement fier de mon équipe pour ses performances sous une telle pressionmais chacun de nous est très mécontent de l’état d’Origines et même du contenu Sonic 3. Nous n’étions pas trop ravis de l’état du jeu quand on l’a pré-soumis non plus, mais une grosse partie était hors de notre contrôle.

Nous avons demandé de faire des corrections majeures avant la soumission, mais nous n’avons pas été autorisés en raison des règles de soumission et d’approbation. Nous avons posé des questions sur les retards, tôt et à plusieurs reprises, mais on nous a dit que ce n’était pas possible. Nous avons proposé de revenir pour des correctifs et des mises à jour après la publication – nous ne savons pas encore si c’est prévu.

Nous voulons que ces problèmes soient résolus. Nous avons fourni une tonne de retours pendant et après le développement d’Origins et l’intégration de Sonic 3. Nous avons fait une bonne partie du boulot après la fin de notre temps de travail pour réparer les choses, soutenir Sega et préparer les futures mises à jour.

Je dois m’excuser de ne pas avoir expliqué ce genre de choses plus tôt, mais vous devez comprendre – beaucoup de les choses de ce genre sont décidées comme “non professionnelles” et peut nuire à notre relation avec Segace qui veut dire pas de mises à jour pour Origins, et pas d’autres jeux Sonic en 2D et pixel-art de notre part.

Pourquoi est-ce que j’en parle maintenant, alors ? Eh bien, il y a tout simplement trop de choses pointées du doigt qui sont et qui ne sont pas liées à nouset je ne veux pas rester assis en silence pendant que les gens demandent pourquoi et comment les choses sont arrivées à un produit dans lequel ils avaient mis leur espoir et leur argent.

Je vous entends, Headcannon vous entendez. Nous voulions faire les choses bien à ce moment-là et toujours maintenant. Il y a tellement de choses que vous ne saurez jamais ou ne comprendrez jamais dans le domaine de ce type de travail, mais sachez et comprenez ceci – nous faisons de notre mieux à notre propre préjudice, et nous nous soucions de notre travail et de Sonic.

Sega responsable des bugs de la compilation Sonic Origins ?

Les fans sont nombreux à reporter que Sonic Origins présente des jeux rétros qui ne réagissent pas comme les jeux d’origines. Ces remasters sont en effet responsables de divers bugs qui n’étaient pas présents sur Mega Drive. Cela pourrait surprendre, tant Sega a déjà ressortis plusieurs fois les anciens Sonic sans ce genre de soucis. Mais les fois précédentes, il s’agissait d’émulation des jeux d’origines, alors qu’ici ils ont été re-développés avec le Retro Engine.

Cette fois, pour Origines, Sega a développé en interne la compilationen utilisant des versions refaites de Sonic the Hedgehog, Sonic 2 et Sonic CD développées sur Retro Engine entre 2011 et 2013. Sonic 3 & Knuckles était lui remastérisé en externe par Headcannon. Il a ensuite été intégré à la compilation par Sega, ce qui a visiblement créé de nombreux bugs qui n’existaient pas sur la version rendue par Headcannon. Et surtout, Thomley répète à plusieurs reprises que les demandes de Headcannon pour retravailler le titre ont été ignorées. Une chose est sûre, Sega n’a pas le beau rôle dans le témoignage du fondateur du studio …

Sonic Origins est sorti ici sur PC, PS5, PS4, Xbox Series, Xbox One et Switch.

En savoir + sur l’univers de Sonic

À propos de Sonic Frontiers

Leave a Comment

Your email address will not be published.