PS5 : Une surprise se cache dans la nouvelle Playstation Plus

PS5 : Une surprise se cache dans la nouvelle Playstation Plus

Au menu du Daily de ce 23 juin 2022, on commence par les toutes nouvelles infos sur FF16. On enchaînera avec le lancement du nouveau PS Plus en France, puis on ira du côté de la série Seigneur des Anneaux d’Amazon, qui prépare son lancement. Le Daily, c’est parti.

Final Fantasy 16, le premier PEGI 18 de la saga ?

Final Fantasy 16 est la star de Square Enix pour ce début de décennie. Le JRPG à la lourde tâche d’incarner l’après FF15, un projet dans lequel Square Enix avait laissé des plumes. En plus de cet héritage difficile, FF16 doit se faire une place, entre FF14 le MMORPG qui cartonne toujours, et FF7 Remake, la lettre d’amour aux fans qui monopolisent le cœur. Pour rappel, FF16 nous racontera l’histoire d’un monde déchiré par la guerre, où chaque nation dispose de sa propre arme de destruction massive : un primordial, une sorte de grosse invocation destructrice. Quand elles ne sont pas en combat, elles vivent dans le corps de personnages clés, traitées différemment en fonction des cités. Certains sont adulés, d’autres chassés de leurs familles. Dans cet univers, on incarne Clive, qui a la particularité de pouvoir absorber le pouvoir des primordiaux qu’il rencontre. Cela donne lieu à des affrontements façon Devil May Cry saupoudré de RPG. Il y a une vraie volonté d’ouvrir le jeu à un public plus large, notamment grâce au système de combat hyper vif et à cette absence de monde ouvert, afin de capitaliser sur une épopée dense. D’ailleurs, vu le degré de violence rencontrée, et les thématiques sombres du scénario, ce FF16 sera classé M pour Mature, on peut donc s’attendre à un PEGI 16 minimum, voire un PEGI 18 en France, une première pour la franchise qui a toujours été assez policière sur la violence visuelle et morale.


Le nouveau PS Plus se lance en France avec une surprise !

Le PlayStation Plus, le service de PlayStation qui vise à moderniser son offre face à un Game Pass Ultimate de Microsoft, fait son arrivée en France aujourd’hui ! Dans ce nouveau PlayStation Plus, il y a le volet de base, l’Essential. Il propose ni plus ni moins que ce qu’offrait le PS Plus d’avant, des jeux gratuits chaque mois, du jeu en ligne, et des ristournes sur le store. Ensuite, c’est là que ça se complique. Le volet d’après se nomme le PS Plus Extra. Il embarque le PS Plus de base et quelques ajouts de taille, comme l’accès au Game Catalog, un listing de jeux PS5 et PS4, des jeux de tous types, qui produit ce volet relativement similaire à un Game Pass. Il est à 100 euros en abonnement annuel, et 14 euros si vous payez au mois. Clairement, l’abonnement annuel est plus intéressant. La formule supérieure, la toute dernière, arrive ensuite, à 120 euros par an, donc du 10 euros par mois. En plus de tout ce que vous avez débloqué précédemment, vous avez accès à un catalogue de jeux classiques, du rétro gaming PlayStation, mais aussi des sessions d’essai sur les blockbusters PlayStation, du streaming à gogo, sur des tas de jeux, peu vous aurez accès sur PS5 mais aussi sur PC.


La série Seigneur des Anneaux réinvente les Orcs !

La série Le Seigneur des Anneaux d’Amazon est un projet gigantesque. On parle d’un budget jamais égalé auparavant, avec une première saison qui coûte 1 milliard de dollars. On le sait, la saga va se focaliser sur les anneaux de pouvoir, et on l’imagine, sur Sauron. Les Orcs ont ainsi une importance capitale dans le récit, et ils sont très différents de ceux qu’on a pu croiser dans la trilogie de films de Peter Jackson. Tenez, par exemple, dans l’interview de nos confrères d’IGN, on apprend qu’ils auront carrément des problèmes de peau. Leur visage est aussi plus doux, moins parsemé de cicatrices et de traces de combats passés. Il y aura même des femmes orcs pour la première fois à l’écran. La série mélange de la CGI et les effets pratiques, d’ailleurs, on a appris que les prothèses étaient souvent privilégiées, notamment pour mieux retranscrire les émotions des acteurs, ou alors pour les gros plans, sur pourquoi on ne devrait n’avoir aucune image de synthèse, ce qui a renforcé le réalisme de la série.

Leave a Comment

Your email address will not be published.