15 ans après, on sait enfin pourquoi le premier iPhone était incapable de copier-coller

15 ans après, on sait enfin pourquoi le premier iPhone était incapable de copier-coller

3

Certains s’en souviendront peut-être : le tout premier iPhone, malgré ses nombreuses qualités, était incapable de copier-coller du texte. 15 ans après la présentation de l’appareil, on sait enfin pourquoi.

Le tout premier iPhone n’avait pas d’option copier-coller et c’était intentionnel © South China Morning Post / Getty Images

En 2007, le premier iPhone faisait l’effet d’une petite bombe sur le marché de la téléphonie. Le tout premier smartphone d’Apple, avec son écran entièrement tactile, son support du multi-touch et son interface simplissime, allait gentiment révolutionner le secteur. Malgré ces avancées, il lui manquait une fonctionnalité en apparence toute simple : la possibilité de copier-coller du texte. 15 ans après la sortie du téléphone, on sait enfin pourquoi cet outil manquait à l’appel.

Le copieur-coller, plus compliqué que prévu

Ken Kocienda, ancien ingénieur de chez Apple qui a travaillé sur le lancement du premier iPhone (et sur le navigateur Safari), a craché le morceau sur Twitter. Le copieur-coller n’était pas présent sur le premier iPhone, car… personne n’avait le temps de s’occuper de ça, tout simplement. “J’avais trop de travail à faire sur le clavier, la correction automatique et le système de saisie de texte. L’équipe design n’avait pas le temps non plus. Nous avons donc renoncé à cette fonctionnalité pour la version 1.0“, a expliqué l’ingénieur dans un tweet.

L’outil mettrait deux ans de plus pour finalement arriver sur le système d’exploitation des iPhone, qui s’appelait encore iPhone OS. D’après Ken Kocienda, la loupe, qui permet de sélectionner plus facilement du texte, fut une avancée indispensable pour la mise en œuvre du copieur-coller. Pour être sûr de bien reproduire le texte souhaité, il fallait pouvoir faire une sélection au doigt précise, d’où l’invention de la loupe de sélection. Mais cette fonctionnalité a elle aussi donné du fil à réordre aux concepteurs, d’après l’ancien ingénieur.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Illustration copieur-colleur iPhone

La pub qui vantait le copier-coller sur l’iPhone 3GS

Sélectionner le texte, même avec la loupe, présentait son lot de problème. En effet, quand l’utilisateur levait le doigt, le curseur avait tendance à dévier d’un ou deux caractères en raison de l’effleurement de l’écran. Pour résoudre le problème, les équipes ont donc créé un “historique” des saisies qui a permis de faire basculer la position du curseur vers celle qui précédait de quelques millisecondes le retrait du doigt. Ce n’est qu’une fois tous ces outils intégrés à l’OS qu’il a été possible de faire apparaître le copieur-coller sur l’iPhone.

Un iPhone rempli de bogues

L’absence de cette fonctionnalité pourtant basique avait alimenté les moqueries de nombreux technophiles. D’autres smartphones de la même époque, comme le trop vite oublié Nokia N95, disposaient bien d’un outil de copieur-coller. Il faut se souvenir que la sortie du premier iPhone avait tout d’une course contre la montre. L’appareil présenté par Steve Jobs en 2007 était un prototype bourré de bogues, comme l’a révélé le New York Times.

Incapable de jouer un morceau de musique en entier, prompt à boguer lorsqu’on surfait sur le Web puis qu’on envoyait un mail : l’iPhone présenté sur scène ne pouvait effectuer les tâches demandées que dans un certain ordre, sinon c’était le plantage en direct devant un amphithéâtre rempli de journalistes… Pour le dire autrement, le développement du logiciel du téléphone a été pour le moins chaotique, et le copieur-coller n’est donc pas une priorité.

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Publicité, votre contenu continuer ci-dessous

Leave a Comment

Your email address will not be published.