Final Fantasy 7 : plus fort que Final Fantasy 16 ?

Final Fantasy 7 : plus fort que Final Fantasy 16 ?

Final Fantasy 7 est-il plus fort que tout Final Fantasy réuni ? C’est la question que nous pouvons nous poser aujourd’hui. Alors que nous avons vu récemment le 25ᵉ anniversaire du jeu se concrétiser par une nuée de projets qui déroulent leurs cours, on peut se réjouir de l’engouement des fans, mais aussi s’inquiéter un peu quant à la suite des aventures de Square Enix …

Sommaire

  • La fin d’une ère…
  • Les remakes : arme de destruction massive ?
  • Quand le prix bloque…
  • Le mobile : sauveur des longs projets
  • L’après FF7 Remake

Le texte suivant est une retranscription de la vidéo ci-dessus

La fin d’une ère…

Remake de Final Fantasy VIIest un projet qui date postérieurement de 2015. Nous parlons d’un chantier colossal et après une sortie en 2020 du premier opus, voilà que le second volet se dessine enfin en bande-annonce. Il est prévu pour la fin d’année 2023 et s’affiche en images, avec une petite séquence en jeu. Nous continuons cette épopée, qui diffère de l’original à de nombreuses réprimées. Nous sommes déjà à mi-chemin du projet, a choisi inattendue, vu que le jeu a mis plus de 7 ans à délivrer sa partie 1, certains s’attendaient à une fin de l’aventure diffusée vers 2030, mais heureusement, ça sera plus tôt…

Enfin, nous l’espérons, car les ponts du studio ont prouvé que le troisième et dernier volet était déjà en développement. Ils ont les outils, les modèles, le système de jeu, et avec la partie 2, ils ont travaillé le rapport à l’open world. ‘Ils peuvent donc tout simplement étendre le pipeline de production du 2, pour en tirer un troisième épisode qui sortirait donc relativement vite. C’est à peu près comme Matrix 1, et Matrix 2 et 3 qui sont sortis assez vite l’un de l’autre. Cette supposition est bien évidemment à prendre avec des pincettes. Cependant, cet emballage autour de FF7 trahit une nouvelle stratégie pour Square Enix, une stratégie dans l’air du temps…


Les remakes : arme de destruction massive ?

Square Enix n’est pas la seule boîte à capitaliser sur les remake comme atout-clé d’une rentabilité stable. Les coûts de production augmentent, et sur une saga aussi étendue que Final Fantasy. En plus de ça, la structure anthologique de la franchise fait qu’on repart de zéro à chaque épisode. Cela se voit sur le game design, qui depuis l’épisode 10, est structurellement modifié à chaque opus, et ça se voit aussi sur l’attente des fans. Il suffit que le cadre ou les personnes ne correspondent pas avec l’audience pour qu’on se dirige vers un drame en termes de ventes. On le voit bien avec Final Fantasy XVI. C’est LUI, le prochain gros projet canon de la licence, et pourtant, il ne motive pas autant les foules que FF7 Remake.

Final Fantasy 7 : plus fort que Final Fantasy 16 ?

Une boite comme Square Enix ne peut pas se permettre plusieurs années de vide ou une attente en demi-teinte qui représenterait une menace future. Il faut donc toujours remplir avec plein de projets à la rentabilité 100% assurée. C’est un phénomène qui se voit chez beaucoup de développeurs et éditeurs, et c’est par exemple ce qui se passe sur la saga Resident Evil chez Capcom. On a désormais un épisode canon, et un remake qui se donne le relais et assure la stabilité financière des comptes de la boîte. La nostalgie ça paye toujours et promettre un remake, c’est jouer sur la corde sensible des fans qui achèteront très probablement le futur jeu. Et on peut le voir avec le remake de Noyau de crise : Final Fantasy VIIqui a été présenté hier soir, qui promet de revivre l’aventure fondatrice du mythe FF7, et sur lesquels les fans vont probablement se jeter.


Quand le prix bloque…

C’est un point qui avait déjà fait débat à la sortie du premier Remake : combien va coûter le jeu complet ? FF7 est une aventure qui dure entre 55 et 120 heures et était vendue au prix d’un jeu normal à l’époque. Là, on tire un peu la corde avec 3 jeux, d’une durée entre 40 et 100 heures chacun, et vendues plein pot. Ajoutons à cela la hausse de 10 euros entre la version PS4 et PS5 du remake. Cette augmentation s’invite aussi sur PC, puisque Square Enix positionne ses jeux au prix le plus fort du marché des nouvelles générations : le standard des triples A PS5 étant à 80 euros… qu’il faut débourser aussi sur PC. Le prix normal, sur PC, en dématérialisé, est donc presque 30 % plus cher que le tarif à payer à la sortie pour un AAA. Cependant, pour l’instant, Intergrade est en réduction à 52 € sur Steam. La pilule passera ou pas, telle est la question, pour l’instant les avis sont très positifs.

Cependant, il n’y en a que 52, autant dire que dans trois semaines, lorsque le tarif remontera à 80 euros et que les gens auront terminé le contenu, les retours pourraient être différents. Et si vous n’êtes pas convaincu de l’agressivité d’une telle politique à l’égard de votre portefeuille, on peut rappeler que Forspoken, le prochain triple A de fin d’année de Square Enix, coûte au minimum 80€ sur Vapeur actuellement, sans ristourne cette fois-ci, et que l’édition suivante est à 105 euros. C’est tout de même presque deux fois le prix d’un triple A sur PC. Le message est clair, si vous êtes fan de nos produits de qualité, il faut y mettre le prix, et la présence de merchandising dévoilée dans la conférence au milieu des jeux, avec notamment des bracelets, un radio réveil, et une statuette, va totalement dans ce sens. Par contre, si vous n’aimez pas payer vos jeux, Square Enix est aussi pensé à vous : des free to play qui sont le véritable atout financier de la firme.


Le mobile : sauveur des longs projets

On l’a vu, alterner remake et projet canon, c’est assurer la rentabilité. Sortir des jeux au prix très fort et du merchandising, va aussi dans ce sens. Pourtant, si on regarde les derniers exercices financiers de la firme, ce sont les MMO, et donc FF14, mais surtout les multiples projets mobiles, qui ont généré de l’argent. Ils n’étaient pas absents de la conférence des 25 ans de FF7, et atteignaient 50 % des annonces. First Soldier, le battle royal FF7 continue sur sa portée avec du nouveau contenu. On en est à la saison 3, et selon Sensor Tower, c’est un jeu qui n’a généré que 100 000 dollars le mois dernier. On est loin des revenus du top 10 des jeux mobiles Square Enix, c’est pourquoi pousser vers plus d’engouement est assez logique, surtout sur une période où les jeux Triple A de la franchise font l’actu.

Final Fantasy 7 : plus fort que Final Fantasy 16 ?

Cela pourrait donner envie aux fans de patienter sur un jeu dans le même univers. L’autre projet mobile FF7 avait déjà été annoncé, et s’offre ici du gameplay, notamment dans les combats. On parle d’Ever Crisis, l’autre remake. Ce jeu promet une aventure faisant le pont entre les différentes productions FF7. Mais attention, qui dit free to play mobile dit contenu saisonnier et microtransactions. Dans le trailer on peut voir différentes tenues, notamment pour Aerith, et on sait d’ores et déjà qu’il y aura un système de gatcha pour débloquer les armes… Il y a donc fort à parier que le modèle économique sera particulièrement attendu au tournant .


L’après FF7 Remake

Très objectivement, dans le cœur des fans, aucun FF n’a été aussi aimer que le septième opus. Il est le premier RPG de toute une génération. Il est vénéré, adulé, sacralisé, et son univers a déjà reçu huit œuvres dédiées, orbitant autour du jeu de base, sans compter First Order, Ever Crisis, FF7 Remake en 3 parties, et le remake de Crisis Core. Mais que peut faire Square Enix ensuite ? Si on regarde bien, il y a d’autres jeux de la franchise qui ont une bonne aura : Final Fantasy XFF6, Final Fantasy IX sont de bons exemples et ils auraient bien besoin d’un remake, après différents remasters et projets mobiles. Le neuvième épisode est pressenti depuis des mois pour accueillir un remake, ce qui serait assez logique, puisqu’il fait partie des meilleurs jeux de la saga.

Final Fantasy 7 : plus fort que Final Fantasy 16 ?

Quant au X, il semble être le FF qui s’y prête le plus. D’ailleurs, nous avons récemment eu des échos d’un épisode X-3, pour lequel il y a déjà un script. Une chose est certaine, refaire des FF Open World est plus complexe que de refaire des couloirs FF. Et puis, quand on regarde la saga Final Fantasy, il y a aussi les Tactics, dédiés aux consoles portables et au mobile, qui pourraient éventuellement faire leur retour sur Switch. Mais quoi qu’il en soit, rien ne sera du calibre d’un FF7, qui a fourni des films, des séries, des spin-off, des jeux mobiles, des jeux portables et des jeux premium. Il faudra donc vite penser à l’avenir, mais nous pensons que Square Enix est déjà au courant de ce souci…


À propos de Final Fantasy VII Remake

Leave a Comment

Your email address will not be published.