Test Huawei Nova 9 SE : un smartphone décevant

Test Huawei Nova 9 SE : un smartphone décevant

Côté photo, le Nova 9 SE est muni d’un équipement assez classique. Il embarque un module principal de 108 mégapixels (le HM2 de Samsung), accompagné d’un module ultra grand-angle de 8 mégapixels. Pour le reste, deux capteurs de 2 mégapixels sont présents et servent pour la profondeur de champ et la macro.

Module principal : 108 Mpx, f/1,9, éq. 26 millimètres



Honor 50 (éq. 26 mm, f/1,9, ISO 503, 1/100 s)


Huawei Nova 9 SE (éq. 26 mm, f/1,9, ISO 245, 1/100 s)

De jour, face au Honor 50, le smartphone de Huawei fait pâle figure. Le cliché est entièrement lissé et manque cruellement de piqué. Dommage, car au niveau de la colorimétrie, le Nova 9 SE est vraiment très bon. Mais le traitement logiciel ne parvient malheureusement pas à le servir comme on l’aurait aimé.



Honor 50 (éq. 26 mm, f/1,9, ISO 6400, 1/10 s)


Huawei Nova 9 SE (éq. 26 mm, f/1,9, ISO 6059, 1/10 s)

Un constat plus ou moins identique de nuit, puisqu’encore une fois le traitement logiciel lisse entièrement la scène. Une conséquence de la haute montée en sensibilité pour tenter de couvrir le bruit numérique qui vient confortablement s’installer. Il est notamment visible sur le fond noir.



108 mégapixels (recadrage 100 %)


108 mégapixels (recadrage 100 %)

Le mode 108 mégapixels n’offre pas un résultat plus satisfaisant qu’en 12 mégapixels — le mode par défaut puisque Huawei use du regroupement de pixels par 9. Le cliché de jour est très lissé, tandis que celui de nuit apparaît pixellisé.

Module ultra grand-angle : 8 Mpx, f/2,2, éq. 17 millimètres



Honor 50 (éq. 17 mm, f/2,2, ISO 163, 1/50 s)


Huawei Nova 9 SE (éq. 17 mm, f/2,2, ISO 345, 1/100 s)

Le modèle de Huawei a la chance de se rattraper légèrement sur l’ultra grand-angle de jour, puisque le cliché est de bien meilleure qualité que celui du Honor. L’exposition et la colorimétrie y sont mieux gérées, malgré le bruit numérique recouvrant toute la surface.



Honor 50 (éq. 17 mm, f/2,2, ISO 4340, 1/15 s)


Huawei Nova 9 SE (éq. 17 mm, f/2,2, ISO 6400, 1/10 s)

Mais la tendance s’inverse en basse luminosité puisque l’image du Nova 9 SE semble entièrement gommée suite au traitement activé par le logiciel

Module frontal, mode portrait et vidéo

À l’avant, c’est un capteur de 16 mégapixels qu’a placé Huawei. Comme on pouvait s’y attendre après l’évaluation des modules arrière, ce capteur s’avère modeste pour prendre des selfies. La gestion de la luminosité est assez mauvaise, les clichés sont très peu détaillés et manquent de contraste. Le mode portrait n’est pas le meilleur. Le détourage est assez brutal, il ne permet pas à convenablement d’extraire le sujet sans buter sur les détails habituels que sont les cheveux, les oreilles et même parfois les mains.

Pour la vidéo, il est possible de filmer jusqu’en 1080p à 30 i/s. Pas de stabilisation optique, mais électronique, ce qui limite les tremblements lors des vidéos.

Leave a Comment

Your email address will not be published.