Je suis passé d’un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

Je suis passé d’un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

Après avoir utilisé un iPhone 8 pendant plus de 3 ans, j’ai pu mettre la main sur un iPhone 13 mini. Voici mon retour d’expérience sur cette transition, on ne peut plus personnel, mais qui j’espère que vous donnerez une idée du ressentiment en utilisation réelle du mal-aimé de la gamme récente d’iPhone, venant de quelqu’un habitué au format avant l’encoche de l’iPhone X.

L’intérêt de cette analyse est de partager de petits détails qui ne sont pas évidents à remarquer et qui n’apparaissent pas sur les tests, mais qui ont tout de même leur importance.

Mon profil smartphones : entre grands et petits écrans

Durant ma carrière, j’ai pu tester les trois systèmes d’exploitations pour smartphones les plus connus. Mon premier appareil fût (malheureusement) le HTC 8s sous Windows Phone. Cet OS était loin d’être une partie de plaisir et pour cause, il a été abandonné par Microsoft après seulement quelques années d’existence, manque d’applications et de ventes tout simplement. Après cette débâcle, le temps était venu pour moi de passer à mon premier iPhone : l’iPhone 5c. Le petit écran de 4 pouces était la norme et sa version bleue m’a conquis.

Après 4 ans de services fidèles, mon envie de changement m’a emmené vers un Samsung Galaxy S8. À moi le grand écran OLED de 5,8 pouces, et la découverte de l’univers Android. Mais l’inconsistance de l’écosystème et des méthodes de déverrouillage bancaire m’ont poussé à bout. Je souhaitais retrouver iOS et surtout passer à un format plus compact. C’est ainsi que j’ai jeté mon évolution sur l’iPhone 8, que j’ai gardé pendentif 3 ans.

Enfin, grâce à JVTech, j’ai eu l’opportunité de passer pour la première fois au dernier iPhone en date, celui arborant le plus petit format : l’iPhone 13 mini. Voici ce que j’en retire.

Design et prise en main : similaires mais si différents

On ne dirait pas comme ça, mais l’iPhone 13 mini possède un gabarit plus compact que l’iPhone 8. Les épaisses bordures en haut en bas de ce dernier le deviennent plus haut, alors même que l’écran n’est que de 4,7 pouces. Les 5,5 pouces du 13 mini sont dus aux bordures fines et une encoche arborant la caméra avant et FaceID, système de déverrouillage par reconnaissance faciale.

Je place la praticité au centre de ma décision de smartphone. J’ai besoin de pouvoir l’utiliser d’une seule main, dans des situations où je dois le sortir de ma poche en équilibriste pour taper un message par exemple. Forcément, j’apprécie les petits formats, et c’est pour cela que ce 5,4 pouces, dépourvu de concurrence dans sa gamme de prix, est le choix qui me correspond le plus.

Par contre, même si les dimensions totales sont réduites sur le 13 mini, dans l’utilisation de l’iPhone 8 reste celui qui requiert le moins de gymnastique des doigts. En effet, l’écran plus grand du 13 mini s’étend plus haut et il faut donc aller chercher plus loin pour atteindre le centre de contrôle (en haut à droite) et le centre de notifications (en haut au centre).

Les bords plats du dernier iPhone le produisent plus facile à manier, même s’il est inconcevable pour moi de ne pas mettre de coque. Si cette dernière est en silicone, il se peut que vous sentiez une légère différence avec l’iPhone 8, plus fin et qui se glisse un peu plus facilement dans la poche.

L’écran : le jour et la nuit

Quand j’ai allumé l’iPhone 13 mini pour la première fois, j’ai vu de suite la différence. Avec l’OLED, c’est comme si le contenu de l’écran paraissait plus réel et présent devant mes yeux, alors que le LCD donne un aspect plus distant à l’image.

Je suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

Côté luminosité c’est la même chose, le 13 mini est à un niveau où même en plein soleil on arrive à distinguer clairement les éléments de l’écran, là où le 8 m’abandonne dans ce genre de condition.

Le ratio d’écran a également changé mes habitudes. Passer du 16:9 au 19,5:9 signifie que l’on peut visionner un stream Twitch tout en permettant le chat sur le côté et sans avoir autant de surface d’écran gâchée et devoir plisser les yeux pour voir ce qu’il se passe.

Je suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

La barre de statut, qui abrite les informations utiles en haut de l’écran, est revue. Qui dit encoche dit éléments poussés sur les côtés mais surtout simplifiés. Le nom de l’opérateur n’apparaît plus immobile et inutilement en haut de l’écran, mais sur un plus le pourcentage de batterie. Cela me chafouine un peu car j’aime savoir précisément combien il me reste. Pour ce faire, je me vois obligé de swiper vers le centre de contrôle.

Je suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

Sur les iPhone à encoche, la barre de statut prend toute la hauteur de cette dernière, les éléments affichés sont donc plus gros. Je trouve que les éléments comme l’heure, le réseau ou le Wi-Fi sont bien plus lisibles que sur la fine barre supérieure de l’iPhone 8.

Interaction

La navigation par gestes du 13 mini est probablement la plus grosse des différences, et selon moi c’est un grand oui comparé à l’iPhone 8. Un simple swipe pour revenir instantanément à l’écran d’accueil est mieux que de devoir appuyer sur le bouton central du 8. Il y a aussi un délai entre l’appui sur le bouton et l’action car un double appui actif le multi- tâche. Ce dernier est accessible via un swipe vers le haut et une légère pause sur le 13 mini, et on peut swiper à gauche ou à droite avec la barre virtuelle pour passer d’une application à une autre. Ça change la vie.

Pour ouvrir le centre de contrôle, il faut swiper du haut droit vers le bas sur le 13 mini, et depuis le bas vers le haut sur l’iPhone 8. Cela fait toute la différence quand on regarde une vidéo YouTube. Si l’on veut faire apparaître le centre de contrôle sur le 8, le swipe depuis le bas affichera d’abord les recommandations de vidéos, et il faut un deuxième swipe pour enfin avoir ce que l’on veut. Sur un pas ce problème sur le 13 mini, c’est un petit détail mais qui change tout.

FaceID vs TouchID : le gros débat

C’est ce qui différencie le plus les deux modèles : le système de déverrouillage. Et c’est là que je suis le plus partagé, car la méthode de chacun des deux iPhone a ses atouts et ses désavantages. C’est un peu compliqué donc voici un petit tableau pas piqué des hannetons.

Touch ID (iPhone 8) Face ID (iPhone 13 mini)
Déverrouillage appui sur le bouton Accueil : rapide mais peut déverrouiller l’iPhone alors que l’on veut juste regarder l’heure taper sur l’écran réveille l’iPhone, il suffit de swiper vers le haut quand faceID nous reconnaît
Applis de banques et mots de passe doit garder le doigt appuyé sur le bouton Accueil il suffit de regarder l’écran
En position allongée sur le côté aucun problème très capricieux
Payer Apple double appui sur le bouton Accueil : ne fonctionne pas quand l’iPhone est bloqué car cela active les applications ouvertes double appui sur le bouton latéral : fonctionne tout le temps
Doigts humides (pluie, douche) ne fonctionne presque plus aucun problème

Auparavant, je n’ai jamais pu profiter d’un iPhone à encoche. Je doutais de ceux qui me disaient qu’elle disparaissait à l’utilisation, et j’ai eu tort. On vous l’a dit et je vous le confirme : l’encoche n’est pas dérangeante dans l’utilisation quotidienne. Les yeux sont concentrés sur la partie centrale de l’écran.

3D Touch vs Force Touch : on fait avec

L’iPhone 8 est un des derniers iPhone à être équipé de 3D Touch, qui permet de réaliser des actions en pressant plus ou moins fort sur l’écran. Personnellement, j’utilise tout le temps pour ouvrir le panneau des actions rapides en accélérant sur l’icône d’une application, ou en le faisant sur le bord gauche de l’écran pour afficher les applications ouvertes.

Depuis que l’iPhone Xr 3D Touch a disparu, et il est remplacé par Force Touch, qui peut être résumé à un appui long. Cela reste utile mais il convient d’attendre 1 seconde et demi, qui devient très longue quand on répète l’opération de nombreuses fois par jour.

Néanmoins, la navigation par gestes des derniers iPhone rend 3D Touch moins nécessaire, et il permet surtout de compenser la relative lenteur de l’iPhone 8 en 2022, bémol que l’iPhone 13 mini n’a bien sûr pas.

Autonomie : pas photo

L’iPhone 8 fait partie de la dernière génération de smartphone Apple avec une autonomie médiocre, et cela se ressent vraiment. Depuis que j’ai l’iPhone 13 mini, je ne me soucie plus jamais de la batterie qui me reste, tant que je peux recharger ici et là quand j’ai le temps.

Avec l’iPhone 8, c’est un peu un stress constant dès qu’on tombe sous les 20%. Pourtant, le 13 mini est le moins endurant des derniers modèles mais a rencontré une belle claque à son adversaire. Tenir facilement la journée est un cap important pour ma sérénité d’esprit, et seul un des deux l’atteint.

Puissance

La fluidité est elle aussi difficilement comparable. Quatre générations de processeurs séparent les deux modèles. Les applications se lancent un peu plus vite, tout comme les raccourcis ou les actions diverses. C’est léger mais non négligeable.

Photo et vidéo : l’un est bon, l’autre est excellent

Avec une seule caméra sur l’iPhone 8, compliqué de rivaliser avec l’ultra grand-angle du 13 mini. Concrètement, dans un contexte de forte luminosité et sans difficulté particulière, les deux sont comparables mais sinon, je me vois mal retourner au 8. Attention, l’ancien modèle reste très correct.

iPhone 8 à gauche, 13 mini à droite

Je suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un moisJe suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

Le mode portrait est également absent de l’iPhone 8, et cela change tout quand on veut embellir un sujet. Même choisi pour le mode nuit, qui change tout quand la pénombre prend le dessus.

iPhone 8 à gauche, 13 mini à droite

Je suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un moisJe suis passé d'un iPhone 8 à un iPhone 13 mini : mon avis après un mois

Pour la vidéo, le HDR est mieux maîtrisé sur le 13 mini mais puisque l’iPhone est largement devant dans ce domaine depuis plusieurs années, l’iPhone 8 est loin d’être ridicule.

Le prix : ce qui fait toute la différence

Comment ne pas parler du prix. Pour être honnête, je ne pense pas utiliser un iPhone comme le 13 mini à 100% de ses capacités et ne trouve donc pas l’intérêt de dépenser 809€. Mais objectivement, c’est un jouet génial pour ceux qui ont ce genre de budget de côté.

Et c’est là selon moi le problème avec ce modèle. La plupart des gens qui recherchent un petit smartphone ne sont pas des « power users » et recherchent donc une expérience plus simple et donc moins chère.

Conclusion

En tant qu’adepte de petits formats, ces deux modèles sont les seuls choix que nous laissons Apple, là où Android ne met même pas les pieds. Portant beaucoup d’importance au prix, je trouve les améliorations améliorées au 13 mini très agréables mais ne justifiant pas suffisamment l’écart tarifaire.

Lorsqu’Apple a présenté l’iPhone 12 mini, c’était l’incarnation du format que j’attendais avec impatience. C’est sûrement le dernier iPhone mini donc autant en profiter au maximum.

Acheter l’iPhone 13 mini


En savoir plus sur l’iPhone 14

Les tests des derniers iPhone

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l’e-commerçant nous renverra une commission.
En savoir plus.

Leave a Comment

Your email address will not be published.